Les hautes terres

publié le 12 juin 2013 (modifié le 26 novembre 2013)

L’ensemble des paysages des hautes terres regroupe des espaces qui ont pour la plupart la valeur d’emblèmes pour la région Auvergne, et font l’objet de démarches de protection, de valorisation et de labellisation qui contribuent à en élargir la renommée. Les paysages des hautes terres sont avant cela le lieu d’une expérience de l’étendue, de l’altitude, de formes issues de mouvements géologiques complexes. Ils sont aussi issus de l’adaptation des pratiques agricoles à des conditions difficiles, à des milieux contraints, qui génèrent des habitats singuliers, qu’ils soient permanents (fermes massives de la Margeride ou du Devès, par exemple) ou temporaires (burons du Cantal, jasseries des Hautes-Chaumes du Forez). Ces espaces donnent donc lieu à des productions identifiées par des labels : AOC fromagères, d’élevage (fin-gras du Mézenc), de cultures (lentilles du Puy), tandis que certains massifs accueillent des équipements touristiques de sport d’hiver (Massif du Cantal, Sancy). Ces données, combinées aux besoins de protection naturaliste concentrent l’attention des collectivités, qui doivent résoudre des équations complexes en matière de gestion écologique, touristique ou agronomiques. Les hautes terres peuvent donc aussi être considérées comme des laboratoires en matière de gestion collective des espaces, de démarches de projet qualitatives et concertées.

Ensembles de paysages appartenant à cette famille :

  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
     
    Carte de localisation des "hautes terres" en Auvergne
     
    Informations : [Extension : jpg] [Format : 595 X 842] [Taille : 30.6 ko]
  • Lien vers image en grand format (nouvelle fenêtre)
     
    Planèze de Saint Flour
     
    Informations : [Extension : jpg] [Format : 1024 X 208] [Taille : 116.8 ko]